De la géobiologie :

« Celui qui veut se perfectionner dans l’art de guérir considérera comment l’endroit est disposé et s’informera du sous-sol, concurremment avec la constitution des êtres vivants. » HYPPOCRATE (Traité des Airs, des Eaux, et du Lieux).

Pourquoi ce site ?

Ce site se présente avec le désir d’être une introduction à l’Harmonie entre
 l’homme et son environnement.

L’homme est de plus en plus mis sous pression dans sa vie professionnelle comme dans sa vie personnelle. Face à l’exigence permanente de performance, tout individu, notamment en Occident, cherche quelque moyen d’échapper au surmenage, notamment dans son « habiter ».

 

Le Feng Shui, dérivé du Taoïsme, lui apporte une réponse et lui propose de se reconnecter harmonieusement à sa sphère privée, ses murs, ses meubles, afin de générer la sérénité à laquelle tout individu aspire.

IMG_2415

 

 La Géobiologie :

La géobiologie est une science ou une technique qui traite de la qualité vitale d’un lieu par l’analyse des ondes pouvant influer sur le développement des organismes (végétaux, animaux, humains) y séjournant. La géobiologie de l’habitat s’intéresse aux terrains à construire et aux maisons d’habitation. Elle était autrefois limitée à la seule recherche des rayonnements naturels d’origine tellurique (eau souterraine, faille, etc.), mais elle doit de nos jours tenir également compte du rayonnement des champs électromagnétiques artificiels et de la présence éventuelle de toxicités liées aux matériaux de construction (fibres, émanations chimiques, moisissures, etc.).

Le discours de la géobiologie, apparue en Europe dans les années 20, a rejoint depuis une vingtaine d’années celui du Feng Shui. C’est une discipline qui désire appréhender les influences des courants telluriques (courants d’eau, failles, cavités) et des réseaux électriques et électro-magnétiques, et remédier aux effets néfastes sur les maisons et le bien-être des habitants.

Ces deux pratiques, géobiologie et Feng Shui, reposent ainsi sur deux croyances :

  • celle de l’énergie vitale des êtres et des objets (Feng Shui) ;
  • et celle d’une action tellurique sur notre corps, assortie de « pollutions » électromagnétiques (géobiologie).

Ainsi, l’environnement le plus proche de chacun de nous n’est-il pas son habitat ? De là à conjuguer et lier l’harmonie avec le lieu et la chasse aux courants « négatifs ».